La ballade de Joaquin Murieta, bandit mexicain

La ballade de Joaquin Murieta, bandit mexicain

Yellow Bird

Editeur : Anacharsis

Date de parution : 19/04/2017

EAN : 9791092011456 Nombre de pages : 192 pages

Langue d'origine : Anglais

Traducteur : Homassel, Anne-Sylvie

19,00 €

Livraison sous 48h
Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h

Biographie

Yellow Bird/John Rolling Bridge (1827-1867) était un journaliste Cherokee de San Francisco, dont les père et grand-père avaient été assassinés sous
ses yeux lorsqu'ils refusèrent de s'opposer à la déportation de leur peuple par les Américains au-delà du Mississippi. Emportés par les remous de cette
histoire, il dut s'enfuir et se rendit finalement à San Franscisco. Son roman ne connut pas de son vivant le succès qu'il avait espéré, mais il demeure
un plaidoyer - romanesque - pour la justice des minorités aux États Unis.
Karle Jacoby est historien à l'université de Columbia. Il a déjà publié chez Anacharsis Des Ombres à l'aube. Un massacre d'apaches et la violence
de l'histoire (Anacharsis, 2013).
Anne-Sylvie Homassel est traductrice.

Résumé

La légende de Joaquin Murieta est à inscrire au panthéon des histoires sur les bandits au grand coeur. Murieta est le Robin des bois des Mexicains humiliés de Californie, celui qui engendra le mythe de Zorro. Sa réputation de tueur de Gringos fit si bien que le plus grand poète chilien, Pablo Neruda, consacra un poème à sa gloire.
Mais l'histoire de la naissance de ce héros est plus fascinante encore. Elle est due à la plume d'un Indien Cherokee, John Rolling Ridge, alias Yellow Bird, qui, après avoir fuit le Territoire Indien, se fit journaliste à San Fransisco.
C'est lui qui écrivit, en 1854, le récit qu'on va lire, sous la forme d'un Dime novel, ou Blood and Thunder, un roman de quatre sous, le roman horrifique des aventures tragiques de Murieta, une perle de la littérature populaire américaine - et le premier roman jamais écrit par un Amérindien aux USA.
Il était fondé sur une histoire vraie.
Lorsque, en 1848, la Californie fut annexée aux États-Unis, puis que, en 1849, la Ruée vers l'or conduisit des centaines de milliers de mineurs vers ce nouvel El Dorado, les Mexicains de Californie ou riverains furent noyés dans la masse, puis transformés en citoyens de seconde zone, en butte au racisme outrancier de Américains, qui dure encore.
Murieta, ou qui qu'il ait pu être en réalité, avili, se fit bandit de grand chemin, dépouillant les chercheurs d'or avec sa bande de malfrats.
Un ancien Texas Ranger, Harry Love, finit par le coincer, l'abattit et lui coupa la tête comme preuve de son haut fait, tête qui fut exhibée dans les foires de Californie jusqu'en 1906. On ne sut jamais avec exactitude si elle était bien en réalité celle de Murieta. Mais la légende était née.

Du même auteur

La ballade de Joaquin Murieta, bandit mexicain

La ballade de Joaquin Murieta...

Yellow Bird

Date de parution : 2017

Editeur : Anacharsis EAN : 9791092011456

19,00 €

Livraison sous 48h
Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h