Rencontre

Arts et spectacles

Vendredi 21 avril 2017 de 17H30 à 19H30

Salle de conférences

Jazz : outil subversif ?

Dans le cadre de la 25e édition des Semaines polonaises qui se déroule du 18 au 22 avril, table ronde autour du « Jazz : outil subversif ? » animée par L. Florin avec la participation d’Anna Checka-Gotkowicz, Jean Szlamowicz, Vincenzo Caporaletti et Rüdiger Ritter.

Contrairement aux éditions précédentes qui s’appuyaient avant tout sur les lettres, la Semaine 2017 propose comme point de départ les sons et met en exergue la musique de jazz. Le choix du thème de la 25e édition des Semaines polonaises est motivé par la conviction que la présence significative et polymorphe du jazz dans la culture musicale polonaise n’est pas accompagnée, dans les proportions adéquates, d’investigations, de réflexions et de commentaires pertinents au plan international.

Il est important de souligner que le jazz, arrivé en Europe dans les années 1920, a bouleversé les normes et les codes culturels, en particulier dans les pays de l’Est, dont la Pologne. Cette dernière est devenue pourtant un terreau fertile où ont émergé de nombreux groupes de jazz. En même temps, le cinéma, la littérature et les arts visuels s’en sont emparés, tantôt comme source d’inspiration, tantôt comme moyen d’illustration. Rappelons que pour les générations d’après-guerre, brimées par la doctrine du réalisme socialiste stalinien imposée à toute création artistique, le jazz venu d’Amérique était une forme de protestation, une revendication de liberté, un refuge devant la grisaille ambiante et le rêve d’un monde meilleur…

Pour remédier à cette relative méconnaissance de la « culture jazz polonais » en France, il semble opportun de proposer une plate-forme d’échanges permettant de découvrir différents travaux sur le jazz du point de vue musicologique et aussi en tant que phénomène socioculturel.

Le programme de la Semaine 2017 se tisse autour du colloque illustré d’expositions, concerts (M. Urbaniak, W. Karolak, L. Możdżer etc.), films, spectacles théâtraux et chorégraphiques. Cette démarche interdisciplinaire permet de mieux comprendre le rejet et, en même temps, la fascination exercée par le jazz sur les détenteurs du pouvoir, embarrassés par son caractère subversif, mais incapables de contenir son succès.


Retrouvez tout le programme des 25e édition des Semaines polonaises sur le site semainepolonaise.webnode.fr