Sélectionnez un rayon

Sélectionnez un libraire

Les fils conducteurs

Kim

Décharge électrique Le roman de Guillaume Poix est une décharge électrique. Puissante. Violente. Vient sans prévenir. C'est une peinture du réel qu'on nous force à regarder sans ciller, que la poésie de la langue vient éclairer par endroit, elle vient trouver la beauté loin de l'évidence, concédant au lecteur l'illusion d'un répit. C'est une lecture difficile, sans ménagement, qui laisse un goût amer persistant. Pour autant l'auteur ne se pose jamais en donneur de leçon, exercice périlleux au vu du propos illustré. Il y a une inventivité incroyable dans la mise en scène de ce lieu au nom promesse de mystères - Agblogbloshie – et dans les dialogues qui animent les personnages, comme si ceux là piochaient çà et là dans la décharge les mots qu'ils utilisent, de la même manière qu'ils y dénichent les pièces électroniques constitutives de leur maigre butin. On pourrait reprocher quelques traits caricaturaux : Thomas, l'occidental à la peau diaphane, asthmatique, fragile, qui veut cracher la vérité à la société mais surtout qu'on lui remette une médaille pour le faire, qui voudrait dénoncer la misère du monde qu'il peine pourtant à affronter parce que le bruit et l'odeur l'incommodent. Le trait est grossi, il est vrai, toutefois il est difficile de ne se reconnaître en rien dans ce jeune garçon qui semble porter l'occident bien-pensant sur son dos. Transcription lyrique d'un monde, le nôtre, en dépit de l'envie de penser le contraire, où les ordures des uns causent la mort des autres.

18,00 €

Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
Le grand amour de la pieuvre

Thomas

Une fable. Marie Berne écrit l'histoire d'un amour aquatique, irrésistiblement poétique, mettant en scène Jean Painlevé (1902-1989, cinéaste et biologiste) et une femme, qui est aussi une pieuvre, et surtout la pieuvre que le réalisateur mit en image en 1928 dans son film "La pieuvre". Étrange et fabuleuse histoire où l'on ressent le spectre d'influence d'Alfred Jarry et de Boris Vian, car Marie Berne écrit avec une créativité peu commune. Cette folle histoire se déroule dans le monde matériel habité par les hominidés, et ce monde, elle le métamorphose par cet amour aberrant en un univers fantaisiste. Méfiance car dans ce livre les passions sont au rendez-vous et une pieuvre amoureuse est redoutable. Donc, un corps de pieuvre et un cœur de pieuvre amoureux. L’écriture enchante ce premier roman grâce à une astucieuse inventivité dictant un style toujours mouvant, vivant et animé, comme cet océan d'où tout a commencé.

14,00 €

Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
La fonte des glaces

Nicolas

Les mille et une vies de Louis Louis le héros de cette histoire abracadabrante est un charcutier à la retraite. Veuf, il vit une existence banale et routinière à Toulon jusqu'au jour où il achète sur un marché un manchot empereur empaillé. La rencontre avec ce « nouvel ami » va véritablement changer son existence et le pousser jusqu'au bout du monde à la recherche de celui qui sommeille en lui. « La fonte des glaces » est une comédie loufoque, c'est aussi une satire sociale qui nous parle de l'urgence de lutter contre le réchauffement climatique, mais la vraie réussite du roman (comme c'est le cas dans l'ensemble des livres de Baqué) réside dans l'originalité et la vérité avec laquelle Baqué donne vie à cette histoire et aux personnages qui l'animent. Louis est attachant parce qu'il ne tombe jamais dans la caricature, ses manies et la folie douce qui l'habitent en font une surprise permanente. Joël Baqué a écrit un roman résolument réjouissant.

17,00 €

Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
Histoire d'un ruisseau ; histoire d'une montagne

Adrien

"Géopoétique" Ne vous fiez pas aux titres non plus qu'à la clarté classique de la langue d'Élisée Reclus qui nous mène tranquillement le long du ruisseau et au sommet de la montagne pour en revenir rassérénés. Car ces deux ouvrages "géopoétiques" que les éditions Arthaud ont eu la bonne idée de rassembler (ruisseau et montagne ne s'entr'appartiennent-ils pas?) témoignent aussi d'une intuition majeure du grand géographe et de sa foi anarchique dans les pouvoirs de l'individu : observez la nature, les ruisseaux, les montagnes, semble-t-il nous dire, voyez la plus humble et minuscule goutte d'eau qui fait presque reverdir les déserts, qui, davantage même que l'immense fleuve, dissout et ronge les roches et réduit, au terme d'un travail infini et avec le concours d'innombrables autres gouttes, les immenses et terribles montagnes en douces et plaisantes collines, ne peut-on pas s'imaginer, à cette aune, d'après cette leçon de la nature et comme en analogie, ce dont est capable un individu, ce que plusieurs, ensemble, peuvent délivrer ? Oui, l'horizon de Reclus n'est pas seulement de contempler et d'instruire plaisamment, il est aussi d'engager chacun à sa propre liberté dans un environnement auquel nous appartenons et dont nous sommes responsables. Ce pourquoi il continue de nous parler aujourd'hui.

8,90 €

Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
Et si tout s'arrêtait là ?

Anna-Livia

Trail, enquête et sentiment... À l'image du personnage principal Emma, qui débarque à Chamonix sans rien connaître du milieu montagnard et de ses disciples sportives, ce livre est un bon début pour découvrir les récits de montagne. Le premier roman, de Mélanie Valier, est un ouvrage bien documenté, qui retranscrit indéniablement l'ambiance tendue et pernicieuse qu'il peut parfois y avoir lors des compétitions et autres championnats. Un des rares romans qui existe sur le trail, et qui mélange les genres, enquête, récit sportif (qu’on aimerait plus riche) et romance (qui prend peut-être trop d'ampleur). Un texte qui regorge toutefois d'agréables promesses.

19,99 €

Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
Souvenirs de la marée basse

Nicolas

Portrait de la jeune fille à la mer C'est un roman qui ne se laisse pas résumer ; non pas parce qu'il est une succession d'images disparates du passé, de souvenirs qui tous retissent le fil d'une vie. Assurément il est aussi cela. Mais bien plus parce que le lecteur est invité à dépasser ces réminiscences. Page après page, le roman construit quelque chose de plus ample. Dans ce sens "Souvenirs de la marée basse" est un livre proustien, il invite le lecteur à aller au-delà des images pour reconstruire un monde perdu et à s'installer dedans. Si pour Chantal Thomas nager c'est "apprendre à perdre pied", lire son livre c'est se replonger dans la matière d'une vie et se laisser envahir. Bien sûr la figure majeure est celle de la mère, c'est l'histoire d'une filiation ; mais c'est aussi un merveilleux livre sur l'enfance et son prodigieux sentiment d'élasticité et de plasticité du temps, de liberté. Un des rendez-vous de la vie est de se confronter à l'histoire de sa généalogie, de ce qui nous a fait celle ou celui que nous avons choisi d'être. Et c'est à cela que se livre Chantal Thomas avec grâce élégance et précision. Elle laisse affleurer sur le papier des personnages simples et beaux et signe un livre fortifiant et bouleversant.

18,00 €

Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h