La librairie Ombres Blanches - Accéder à la vente en ligne des livres numériques

Recherche avancée

Recherche par mots clés









Recherché dans :

Tous les livres
Indisponibles ou épuisés
Disponibles
A paraître


Recherche par EAN


Les prochaines rencontres

François Morel

Je veux être futile à la France

27 mars 2015 de 11H00 à 13H00


Michel Perrin

Visions huichol, un art amérindien du Mexique

27 mars 2015 de 18H00 à 20H00


Marie-Josèphe Bonnet

Plus forte que la mort. Survivre grâce à l’amitié dans les camps de concentration

27 mars 2015 de 16H00 à 18H00


Ignacio Romanet

Ma première vie : conversation avec Ignacio Ramonet

28 mars 2015 de 17H00 à 19H00


Isy Morgensztern

L’être collectif et le sujet. Histoire, hypothèses et dérive(s)

30 mars 2015 de 17h à 19h


Mona Ozouf

La Révolution, la République, la France et les France

31 mars 2015 de 18H00 à 20H00


Tiphaine Samoyault & Colette Fellous

Un après midi avec Roland Barthes

1 avril 2015 de 15H00 à 18H00


Ian Manook

Les Temps sauvages

2 avril 2015 de 18H00 à 20H00


Mendieta S. ; Brignon A. ; Vlahovic M. ; Vincens B.

Revue Gilbraltar

3 avril 2015 de 18H00 à 20H00


Nathalie Jaudel

La légende noire de Jacques Lacan

3 avril 2015 de 20H30 à 22H30


François Bon

mercredi 25 janvier 2012 de 18H00 à 20H00

Après le livre

Seuil

18,30 €


Ajouter au panier, livraison sous 48h

Les Lundis numériques. Rencontre avec François Bon autour de son essai Après le livre (Seuil, 2011). Rencontre organisée dans le cadre de la réflexion menée autour du numérique (Les lundis numériques*) par la librairie en collaboration avec le CRL et la Médiathèque José Cabanis.

Les lundis numériques se déplacent en ce mois de janvier au milieu de la semaine, un mercredi. Faut-il y voir un signe ? Glissement sur un écran tactile ?

François Bon est né en 1953. Depuis son premier roman, Sortie d’usine (Minuit, 1982), il construit une œuvre littéraire cohérente et forte. Parmi ses nombreux romans, citons Le Crime de Buzon (Minuit, 1986), L’Enterrement (Verdier, 1991), De Fait divers (Minuit, 1993), Daewoo (Fayard, 2004). Parallèlement, il élabore une réflexion sur la littérature et l’écriture, et a abouti à Tous les mots sont adultes (Fayard, 2000), puis L’Incendie du Hilton (Albin Michel, 2009). Impliqué très tôt dans l’exploration des nouvelles technologies, François Bon se passionne pour le numérique, ce dont témoigne son blog et son site d’auteur, la revue en ligne remue.net qu’il a créée, et sa petite librairie en ligne.

Nous vivons une des très rares mutations de l’écrit. Rares (la tablette, le rouleau, le codex, l’imprimerie), mais chaque fois irréversibles et globales. Ce que change Internet, ce n’est pas le rapport au livre, c’est le rapport au monde. Le numérique affecte la façon dont on écrit aussi bien que celle dont on lit, nos bibliothèques comme la trace que nous laissons parmi les autres. Il ne s’agit pas ici de prédire. Prendre le temps, au contraire, de considérer l’histoire récente de notre propre rapport à ces machines, comment nous nous en servons, ce qu’elles ouvrent de possibles. Prendre le temps de revenir à quelques œuvres décisives, celles de Balzac ou de Rabelais en font partie, qui sont elles-mêmes l’empreinte d’une de ces transitions. Alors peut-être accepterons-nous de voir que s’offrent pour nos fables, nos récits, nos lettres, nos carnets privés, nos images aussi, d’autres vecteurs, une autre mémoire et de nouveaux modes de transmission. Nous sommes déjà après le livre. 

Les livres de François Bon.

Les podcasts avec Radio Radio

Radio2T�r et Radio Radio
partenaires des rencontres d'Ombres Blanches

Les podcasts avec Radio Radio

Bulletin

Cliquez sur l'image pour parcourir le bulletin.