Bifurcations et autres histoires

Bifurcations et autres histoires

Jean-Claude BIRABEN

du 29 mai au 11 juillet 2020

Exposition proposée par la Librairie Champavert

à l’Atelier d’Ombres Blanches et au café Côté Cour

Retrouvez le chemin de notre galerie. L’art y est une consolation. Nous venons d’y installer pour six semaines une exposition consacrée aux « objets surréalistes » de Jean-Claude Biraben, qui offrent l’oxygène, dont nous avons tant besoin pour retrouver la respiration. Et le sourire, même sous le masque.  

Jean-Claude Biraben. Exposition Galerie L’atelier, rue Mirepoix. Café Coté cour, rue des Gestes. Du 29 mai au 11 juillet.

À la fin des années 20, avec ses amis surréalistes, Benjamin Péret ouvrait bien des voies en délivrant le rêve des nuits qui l’enveloppent par la pratique de l’écriture automatique. Cela n’échappa en rien à Jean-Claude Biraben, qui s’employa à transformer les expressions, les images, les jeux qui lient les mots aux idées, en objets. C’est dans les galeries que ces « objets » furent accueillis, dès le début des années 70. Chez Simone Boudet notamment, dont il convient ici de saluer la mémoire, comme celle des derniers des surréalistes, José Pierre, Adrien Dax, Raymond Borde, et d‘autres encore, qui à Toulouse et ailleurs suivirent l’artiste dans ses inventives flâneries.
La librairie est heureuse d’ouvrir ses espaces à ce que contiennent encore ses fantaisies et illuminations, et de s’associer à cet effet à Roger Roques et à sa librairie Champavert, qui sait mieux que quiconque préserver la part d’enfance émerveillée que Jean-Claude Biraben a voulu modestement, mais avec une bienveillante insistance, nous transmettre.

Vernissage et lecture le 5 juin à 18 h 30 sous réserve d’autorisation

Atelier d’Ombres Blanches / ouvert du mardi au samedi de 14 h à 19 h.
Café Côté Cour / ouvert aux horaires de la librairie, accès par le rayon Littérature.

Télécharger la présentation de l'exposition.