Le roman des années Vingt. Introduction

Le roman des années Vingt. Introduction

 

Les années 1920 en France sont marquées par l’émergence du surréalisme, grand mouvement poétique et artistique qui entend libérer les œuvres des impératifs moraux et réalistes en plaçant au cœur de la création l’écriture automatique. Celle-ci selon les mots d'André Breton dans le Manifeste du surréalisme est directement dictée par la pensée « en l’absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale ».

Alors que le surréalisme tourne radicalement le dos au roman, les écrivains anglo-saxons ont entamé dès le début du siècle de profonds bouleversements.

La vieille manière, celle du XIXe siècle, celle du naturalisme, du réalisme, d’une vision centrée sur les questions morales est littéralement balayée par un vent nouveau.

Cette révolution romanesque est préparée par une génération de romanciers qui a entrepris de fragiliser le modèle existant tout en le portant à ses sommets. Des écrivains comme Dostoïevski, Kafka (de manière plus secrète il est vrai, mais rétrospectivement son influence sur les romanciers du siècle est incommensurable) mais aussi Henry James ou Joseph Conrad ont donné à leurs œuvres des tonalités nouvelles notamment en accordant une place jusque-là inédite la vie intérieure des personnages, une prise en compte de leur vie subjective. Leurs œuvres font transition aussi parce qu’elles portent sur le monde un regard neuf.

Quand le monde se relève de la guerre, il ne reste plus qu’à faire basculer le roman dans une nouvelle ère.

C'est parce qu'une nouvelle génération d'écrivains n'hésite pas à remettre en question le système de valeur hérité du XIXe siècle, le romancier omniscient et omnipotent tel que Balzac ou Dickens se retrouve dépassé, déphasé.

Chose inimaginable pour un romancier omniscient et omnipotent comme Balzac ou Dickens, avec le XXe siècle une génération d’écrivains fait entrer le roman dans une nouvelle perspective. Sans doute parce que les écrivains de cette génération n’hésitent pas à remettre en cause le système des valeurs. Après la guerre, la décennie est marquée par un effondrement de la pensée humaniste et libérale (on pourrait prendre pour exemple le vieil empire austro-hongrois qui hantera la littérature de la Mitteleuropa durant une bonne partie du XXe siècle).

C’est un homme nouveau et donc un personnage nouveau que les écrivains veulent mettre en scène.

Cette bibliographie voudrait montrer dans sa chronologie le déroulement d’un des moments les plus marquant du XXe siècle littéraire. En l’espace de dix ans sont publiés quelques-uns des plus grands romans du siècle, la liste est vertigineuse en voici quelques exemples :

Entre 1919, année du prix Goncourt de Proust pour À l’ombre des jeunes filles en fleurs, et octobre 1929 date ou parait aux États-Unis, Le bruit et la fureur de William Faulkner, on aura pu voir sorti des presses les cinq derniers tomes de la Recherche du temps perdu de Marcel Proust, Ulysse de James Joyce, La chambre de Jacob et Mrs Dalloway de Virginia Woolf, Manhattan transfer de John Dos Passos, La conscience de Zeno d’Italo Svevo ou encore Berlin Alexanderplatz d’Alfred Doblin.

Photographie : Statue en bronze de Jaroslav Róna représentant Franz Kafka à Prague.

 

1
A la recherche du temps perdu ; integrale t.1 a t.7

A la recherche du temps ...

Marcel Proust

Date de parution : 2019

Editeur : Gallimard

35,00 €

Expédition sous 3 jours
Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 3 jours
1
Essais, récits autobiographiques, romans

Essais, récits autobiographiques...

Virginia Woolf

Date de parution : 2014

Editeur : Gallimard

30,00 €

Expédition sous 3 jours
Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 3 jours
1
Ulysse

Ulysse

James Joyce

Date de parution : 2004

Editeur : Gallimard

37,50 €

Expédition sous 3 jours
Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 3 jours