Ma vie à la crim'

Ma vie à la crim'

Patrick Riou

Editeur : Jacob-Duvernet

Date de parution : 23/06/2011

EAN : 9782847243017 Nombre de pages : 189 pages

20,20 €

Epuisé

Résumé

La tête est posée sur un bol et c est celle d une femme. Un cigare a été fiché entre ses dents. Difficile de donner un âge à la défunte, d autant qu un sourire lui a été dessiné au rasoir d une oreille jusqu à l autre. Pas la peine d être à la Crim depuis des lustres - et c est mon cas - pour comprendre qu il s agit-là d un crime commis par quelque malade mental. Je vous l ai dit, je suis nouveau au sein de cette brigade ; alors, j assiste aux opérations plus que je n y prends part. Je suis trop frais émoulu pour oser intervenir et il se trouve que je suis d un naturel réservé, voire timide : je crois d ailleurs que c est un peu pour ça que je suis devenu flic.
Extrait de l incipit.
Ce flic n est pas un flic comme les autres. Il a été le patron de la Crim , la mythique Brigade criminelle du 36 quai des Orfèvres, pendant une dizaine d années. Son quotidien : homicides, viols, enlèvements, attentats. Evoluer ainsi entre les vivants et les morts détermine le cours d une existen- ce. Et l homme, aujourd hui retiré des affaires, ne manque pas de caractère. C est sans doute pour- quoi, là où d autres vont tirer un voile pudique sur certains souvenirs, user et abuser de la langue de bois, Patrick Riou, lui, trempe sa plume dans la plaie et égratigne à tout va. Il n a rien à cacher. Qu il s agisse de l institution policière et de ceux qui la dirigent, des différents préfets et autres ministres qu il a croisés, ou encore des directeurs qui se sont succédés à la tête du 36, Patrick Riou se laisse aller à écrire comme il pense.
Au-delà des souvenirs d un homme qui a consacré son existence au bien public, Patrick Riou invite le lecteur à le suivre tant sur le terrain que dans les couloirs de la Crim . Au visiteur qui lui emboîte le pas, il fait découvrir la personnalité des hommes qui peuplent la principauté de Lutèce , leurs techniques d enquête, leurs états d âme aussi - et leurs doutes parfois. Qu est-ce qui a changé pour ces flics de PJ qui peuvent vous pister sans quitter leur bureau ? Les indices laissés par votre téléphone portable - même si vous l éteignez -, votre carte bancaire et le disque dur de votre ordi- nateur leur sont souvent amplement suffisants pour vous confondre si vous avez eu la mauvaise idée de nuire à votre prochain. Mais cette police-là, est-elle aussi efficace que celle de Maigret ? Quelles sont ses méthodes et ses limites ? Quel est son avenir ?