La découverte du Japon par les Européens (1543-1552)

La découverte du Japon par les Européens (1543-1552)

Xavier De Castro

Editeur : Chandeigne

Collection : Magellane

Date de parution : 17/05/2013

EAN : 9782915540956 Nombre de pages : 416 pages

29,00 €

Epuisé

Résumé

En 1543, les Portugais sont les premiers Européens à débarquer au Japon. Cet archipel lointain et mystérieux, plus ou moins localisé depuis 1515, est très vite identifié à la mythique Cipango du récit de Marco Polo (c. 1300), représenté sur le globe de Behaïm (1492). Très vite les Portugais établissent de fructueux échanges commerciaux et diplomatiques et introduisent aussitôt les armes à feu dans l'archipel. Six ans plus tard, les jésuites, François Xavier à leur tête, qui installent les premières missions.
Les féodalités de l'archipel nippon sont alors en guerre, mais durant toute la seconde moitié du XVIe siècle, l'empire sera peu à peu unifié sous l'impulsion successive de trois grands chefs de guerre : Oda Nobunaga, Toyotomi Hideyoshi et Tokugawa Ieyasu. Les jésuites et leur enseignement sont au début assez bien accueillis et font de nombreux adeptes. Mais le nouveau pouvoir les considérera bientôt comme une menace. Un siècle plus tard, en 1641, le christianisme est éradiqué et le pays se referme sur lui même. Entre-temps la présence étrangère aura laissé une empreinte durable dans son histoire culturelle.
Pour la première fois, ce livre rassemble toutes les évocations du Japon (ou Cipango) dans les sources historiques occidentales (de 1300 à 1542), puis les récits narrant la rencontre entre les Européens et Japonais de 1543 à 1552. Une partie de ces textes est le fait de marchands ou de soldats, l'autre, bien différente dans ses propos, de jésuites. Tous témoignent de la fascination des Européens - non sans incompréhension ou surprise - devant cette nouvelle civilisation, qu'ils jugent aussitôt supérieure à toutes celles qu'ils ont découvertes jusqu'alors.
En miroir, un texte japonais, jamais traduit en français, raconte l'arrivée de ces hommes blancs, avec de longs nez et aux manières rustres, qu'ils appellent péjorativement les nanban-jin, les «barbares du Sud». Les soies chinoises et surtout les arquebuses qu'ils apportent sont néanmoins très appréciées, ces dernières allant modifier localement les stratégies militaires et les rapports de force.

Du même auteur

La découverte du Japon, 1543-1552

La découverte du Japon, ...

Xavier De Castro

Date de parution : 2017

Editeur : Chandeigne EAN : 9782367321271

14,50 €

Expédition sous 3 jours
Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 3 jours