Rencontre

Littérature Poésie Théâtre

Samedi 13 octobre 2018 de 11H00 à 13H00

lieu de la rencontre

Salle de conférences

Pour un portrait de Jane Bowles

Tierce

Rencontre avec Katy Barasc. Pour un portrait de Jane Bowles. Autour de ses livres (publiés par les Éditions Bourgois) et de l’essai biographique : Jane Bowles, une femme accompagnée, de Millicent Dillon (Tierce 1989, trad Michèle Causse).

En dialogue avec Marie Rémond et Thomas Quillardet, metteurs en scène de Cataract Valley, spectacle représenté du 9 au 19 octobre au Théâtre de la Cité (anciennement TNT).

«  […] Jane Bowles exploite jusqu’à la corde le couple eros/thanatos, elle qui a presque toujours associé l’écriture à ses conquêtes amoureuses, à la fois sources d’exaltation et de douleur. L’ombre de la religion, de la culpabilité, plane étrangement sur ses textes. Ainsi, cette scène d’une inquiétante beauté onirique dans laquelle, après avoir fait l’amour, la Señora Ramirez donne à croquer une petite Sainte Vierge en sucre rassis à ses deux filles somnolentes. Héritière déviante de Virginia Woolf, Jane Bowles suit le cours méandreux de la conscience de ses personnages, femmes sorcières, ensorceleuses et monstrueuses, souvent en “crise”, dépressives telle la Harriet de Camp Cataract, fragiles comme du cristal près de se briser. À ce flux chaotique, détraqué, l’écrivaine donne une forme d’une implacable méticulosité. Mais le style de Bowles se révèle lui aussi curieux, “oblique”, comme le qualifiait Carson McCullers, envahi de non-dits dérangeants. On devine un viol, un suicide, un meurtre. Mais jamais ils ne sont évoqués directement. Comme s’il fallait nier le réel dans ce qu’il a de plus violent pour rester coûte que coûte dans l’enfance, dans le jeu. » Élisabeth Philippe in Les Inrocks.