Ateliers et cafés

Lettres Langue française

Lundi 12 juin 2017 de 17H30 à 19H30

lieu de la rencontre

Salle de conférences

Molière, L'École des Femmes

Gallimard

Classiques au détail par Yves Le Pestipon – Molière, L’École des Femmes, Acte II, scène 5 du début à moins « civile que lui ».

À l’école, on fait des interrogations. Dans L’École des femmes, Arnolphe interroge Agnès. Il veut savoir la vérité de cette très jeune femme qu’il projette d’épouser. En tant que tuteur, il a l’autorité nécessaire pour imposer sa volonté de savoir. Il saura donc. Il apprendra que « le petit chat est mort », nouvelle insignifiante et infiniment signifiante, qui fait jeu de mots, littéralement et dans tous les sens. La mort du petit chat est le premier moment de la multiplication des ombres. Agnès s’avère insaisissable. Par passion de savoir et de pouvoir, Arnolphe suscite ce que Proust appelle un « être de fuite ». C’est drôle. C’est tragique. C’est du Molière.
À nous de lire en détail, sans trop vouloir savoir.

 

Très petite biographie : Molière, L’École des femmes, Folio classique, édition de Jean Serroy/Dandrey Patrick, Molière ou l’esthétique du ridicule, Klincksieck