Ateliers et cafés

Lettres Langue française

Lundi 10 octobre 2016 de 17H30 à 19H30

lieu de la rencontre

Café Mirepoix

Jean de la Fontaine

Classiques au détail : Jean de La Fontaine

Le rire est le propre de l’homme, et il est à la mode. Mais tout rire est-il bon pour vivre en homme ? « On cherche les rieurs, et moi je les évite » écrit La Fontaine, pourtant fameux pour son écriture comique. « Dieu ne créa que pour les sots/Les méchants diseurs de bons mots » ajoute-t-il. Dure formule, et qui peut nous interroger, nous qui sommes confrontés sur les écrans, dans toutes sortes d’émissions, en société, voire dans des livres, aux rieurs, et qui triomphent. Faut-il les « éviter », et comment ? Les « éviter » n’est pas absolument les condamner. C’est acte de prudence, voire tactique de vie. Est-ce point de vue de classe, jugement de goût dont Pierre Bourdieu eût fait la sociologie critique ? La Fontaine, en sa fable, propose tout autre chose. Il rit fabuleusement, en poète, des rieurs. Il fonde une critique poétique, donc éthique et politique, du rire, par le rire. À nous de lire. Petite bibliographie : Patrick Dandrey, La Fontaine ou les métamorphoses d’Orphée, Découvertes Gallimard, 1998/Marc Fumaroli, Le poète et le roi, Le livre de poche, 1999/Yves Le Pestipon, Je plie et ne romps pas, PURH, 2011