Avant que j'oublie

Avant que j'oublie

Anne Pauly

Editeur : Verdier

Collection : Chaoid

Date de parution : 22/08/2019

EAN : 9782378560294

14,00 €

Expédition sous 3 jours
Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 3 jours

Résumé

Il y a d'un côté le colosse unijambiste et alcoo- lique, et tout ce qui va avec : violence conju- gale, comportement irrationnel, tragi-comédie du quotidien, un « gros déglingo », dit sa fille, un vrai punk avant l'heure. Il y a de l'autre le lecteur autodidacte de spiritualité orientale, à la sensibilité artistique empêchée, déposant chaque soir un tendre baiser sur le portrait pixellisé de feue son épouse ; mon père, dit sa fille, qu'elle seule semble voir sous les appa- rences du premier. Il y a enfin une maison, à Carrières-sous-Poissy et un monde ancienne- ment rural et ouvrier.
De cette maison, il va bien falloir faire quelque chose à la mort de ce père Janus, colosse fragile à double face. Capharnaüm invraisemblable, caverne d'Ali-Baba, la maison délabrée devient un réseau infini de signes et de souvenirs pour sa fille qui décide de trier méthodiquement ses affaires. Que disent d'un père ces recueils de haïkus, auxquels des feuilles d'érable ou de papier hygiénique font office de marque-page ?
Même elle, sa fille, la narratrice, peine à déceler une cohérence dans ce chaos. Et puis, un jour, comme venue du passé, et parlant d'outre- tombe, une lettre arrive, qui dit toute la vérité sur ce père aimé auquel, malgré la distance sociale, sa fille ressemble tant.

Le point de vue de Kim

Élégie punk

Difficile de qualifier ce premier roman. C'est un texte d'une sincérité étonnante sur le deuil, sur la façon dont vivent les morts dans nos esprits. En vidant la maison de son père, Anne, la protagoniste, dit l'humain qu'il était, dans toutes ses contradictions, dans ses folies, sa violence, sa tendresse. À travers ce portrait de la figure paternelle c'est tout simplement la complexité de l'être humain qui est dite, les vies de contrastes, la multitude de sentiments qu'on éprouve et suscite, l'impossibilité de dire un Homme sur une épitaphe. C'est émouvant, drôle, honnête, punk aussi parfois. C'est superbement écrit, la phrase a un rythme, on ne quitte pas le texte, le style est très personnel, déjà très marqué pour un premier roman.

> Voir toutes les notes de lecture

Autres éditions de ce titre

Du même auteur

Avant que j'oublie

Avant que j'oublie

Anne Pauly

Date de parution : 2019

Editeur : Verdier EAN : 9782378560348

8,49 €

Télécharger l'eBook sur ePagine