Sélectionnez un rayon

Sélectionnez un libraire

Norilsk

Anna-Livia

Inattendu Norilsk, longitude 88.1892938, latitude 69.35579, ville de Russie entièrement fermée, ancien goulag, aujourd'hui cité minière aux mains des oligarques, accessible seulement sous autorisation du FSB (service fédéral de sécurité). Qui d'autres que Caryl Férey pouvait avoir envie d'y aller ? Accompagné de la Bête, sorte de pirate borgne, photographe à ses heures, constamment assoiffé, et fumeur d'herbes si fortes qu'une demi taffe suffit à vous envoyer vers d'autres mondes et pour longtemps, ils embarquent pour un voyage de découvertes hors du commun. Dans cette ville aux paysages écorchés, aux couleurs noires de pollutions et où il ne fait vraiment pas bon vivre, l'auteur se prend une claque, se démet de ses préjugés, et découvre une ville dont les habitants sont mineurs mais avant tout photographes, graphistes, poètes ou écrivains, et vivent leur passions à fond en la partageant entre eux, « une ville qui mérite mieux que ça ».

19,50 €

Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
Maintenant, il faut se quitter...

Suzanne

Cette ombre qui s'attache à nos pas Des séparations, par la mort ou par la vie, il y en a. Catherine Chabert recueille une parole de patients « séparés », déchirés, située entre deuil et mélancolie. Elle y discerne une accroche « acharné(e) aux figures des origines ». Si le sens émerge de la répétition de faits et gestes, de rêves et de pensées, la psychanalyste y voit moins la fermeture obsessionnelle d'un esprit blessé qu'une expérience inaccomplie encore, qui demande à être vérifiée. L'auteur observe dans les histoires de Camille, Jonas, Simon, Jérémie, Mira, cette trouée qui blesse le sujet et parallèlement ce désir fou d'un enveloppement. Mais à se méfier de l'amour maniaque qui se colle à l'ombre de l'objet aimé, bientôt persécutant, on manquerait cette demande insistance d'une présence. Par son attention, la figure du psychanalyste fait émerger doucement un corps et un esprit plus entiers, première étape pour reconstruire sa continuité.

14,00 €

Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
Tous les hommes du roi

Thomas

Hyper nuit Le livre de Robert Penn Warren (1905-1989), « All The King's Men » est paru en 1946, publié chez Stock en 1949, repris aux Éditions Phébus (1999) 1999 et Belles Lettres (2005) et enfin chez Monsieur Toussaint Louverture en 2017, toutes dans la traduction de Pierre Singer, dont on a déjà parlé dans une notice sur Thomas Wolfe. Ce roman devait valoir à l'auteur le prix Pulitzer ainsi qu'une reconnaissance qui, jusqu'à aujourd'hui, n'a cessé de croître. Difficile de résumer ce livre ; disons, pour faire court, qu'il s'agit d'un récit historique et politique d'un homme, Willie Starck, qui se pense animé par une mission qui le dépasse ; rajoutons que ce récit est raconté après les faits par Jack Burden (à mon sens le vrai héros du livre), ce qui permet à l'histoire de conjuguer plusieurs temps et au texte de trouver toute son épaisseur. Dans sa préface, Jean Paul Sicre, l’éditeur et le fondateur des Éditions Phebus, écrit que « Robert Penn Warren est un partisan déclaré de l'intranquilité (…) veilleur de nuit, assurément, qui nous rappelle, entre autres amabilités, que la vie ne saurait être dignement vécue qu'autant qu'elle accepte de prendre a son compte les mauvais souvenirs en même temps que les bons, qu'autant qu'elle refuse l'oubli. ». Robert Penn Warren, « Tous les hommes du roi », Éditions Monsieur Toussaint Louverture,

13,50 €

Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
La société autophage ; capitalisme, démesure et autodestruction

Suzanne

Le complexe de Narcisse Avec un tel essai, on s'aperçoit que la critique du capitalisme ne peut se faire seulement sous l'angle de l'économie. Une histoire psychique du capitalisme est ici tentée. Spécialiste de Guy Debord, Anselm Jappe relit et relie avec aisance les textes de Freud, de Marcuse, Christopher Lasch et d'autres pour nous montrer combien le système capitaliste dans lequel nous nous situons encore découle d'une impossibilité pour la société comprise comme un « sujet » à vouloir se détacher de son image. Il s'agit moins alors d'une autocontemplation et d'une autocomplaisance que d'une angoisse fondatrice à la seule idée de perdre son unité. Narcisse se noie, nous rappelle Anselm Jappe, moins par amour de lui-même que parce qu'il ne supporte pas la distance qui le sépare de sa propre image (l'eau, le monde). Angoisse de séparation, traumatisme liée à une déchirure primitive qui incite chacun de nous, et l'ensemble social auquel nous appartenons, à élargir des liens, à recouvrir un monde pour le faire à notre image. Mais l'image s'épuise a fortiori de subjectivité tandis que le monde, par abandon prend ses distances, disparaît objectivement. Nous l'habitons ce monde, mais comme il nous reste encore étranger !

22,00 €

Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
Green kitchen ; recettes végétariennes du monde entier

Anna-Livia

Carnet de voyage à l'attention des gourmands J'ai lu un livre de cuisine ! J'ai dévoré ces pages de la majuscule jusqu'au point, et ne me suis pas contentée de baver devant les intitulés et photos des plats, bref, une première qui mérite d'être notifiée... pour ce beau recueil de recettes végétariennes récoltées à travers le monde. Lorsqu'un suédois rencontre une danoise en Italie, on se doute que ce ne sont pas des casaniers, et pour cause, malgré un premier enfant qui vient de pointer le bout de son nez, David et Luise décident de sillonner le monde. Leurs souvenirs de voyage ? Ils les transforment en un blog culinaire, puis en livre, mélange de carnet de voyage, répertoire de recettes et conseils avisés pour voyager avec ses enfants, une réussite.

28,00 €

Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
Méditations végétales et pensées minérales

Adrien

(Re)connaissance Il est parfois des ouvrages qu'il est difficile d'attribuer de manière évidente à un rayon. Tel est le cas de celui-ci : l'auteur, Nicolas Tournadre, est linguiste, spécialiste des langues du Tibet; le titre renvoie à la nature, mais peut aussi évoquer la philosophie ou bien la spiritualité, du fait notamment de la préface de Matthieu Ricard; livre ouvert, l'on peut voir des photos, ainsi que des extraits de textes en chinois, tibétain, russe, arabe, perse, grec ancien (et j'en oublie) dans leur graphie originale, avec leur traduction française en vis-à-vis. À la lecture, la tâche de catégorisation n'est pas davantage simplifiée, car le texte offre à la fois des considérations botaniques ou naturalistes pleines de science et des réflexions poétiques emplies de sagesse, ainsi donc que des poèmes (certains splendides), des fragments philosophiques ou de textes sacrés dans leurs écritures natives. L'unité, la véritable cohérence de cet ouvrage étonnant est à chercher du côté de l'intention de l'auteur, car, au final, tous ces éclats de textes et d'images apparemment disparates et hétéroclites dans leurs teneurs et leurs formes se tiennent et prennent sens en un remarquable témoignage de gratitude. Nicolas Tournadre remercie les plantes, les arbres, les champignons, les pierres pour leurs vertus intrinsèques, mais aussi et peut-être surtout pour ce que nous leur devons. Ainsi, sachons d'abord gré aux fleurs pour leurs parfums et leur beauté, aux fruits, aux blés qui nous nourrissent et peuvent nous enivrer, aux arbres qui font les maisons, nos livres, aux plantes qui nous habillent et nous guérissent, qui ont longtemps fait nos outils d'écriture, de peinture et de musique, ainsi que nos armes. Merci peut-être surtout aux plantes et aux pierres pour avoir toujours et partout su inspirer les hommes dans des poèmes, des pensées et des œuvres. Si, comme le dit Heidegger, dans un fameux jeu de mot, penser c'est remercier (denken, « penser » en allemand, est à une voyelle près danken, « remercier »), alors « Méditations végétales et pensées minérales » est une véritable œuvre de pensée.

29,00 €

Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h