Sélectionnez un rayon

Sélectionnez un libraire

Les grands espaces

Céline

Du réconfort pour l'hiver Le retour tant attendu de Catherine Meurisse ! Après nous avoir émus  avec « la Légèreté »  qui relatait l'après Charlie Hebdo, l'autrice nous confie une partie de sa jeunesse, celle passée au fin fond de la campagne poitevine. Lorsqu'elle a sept ans les parents de Catherine quittent la ville pour aller vivre dans une ferme abandonnée qu'ils ont pour projet de rénover.  C'est dans ces années-là que l'autrice développe son amour de la nature et des grands espaces. Dans cette nouvelle bande dessinée elle nous décrit la joie simple de vivre entourée de fleurs et d'arbres, avec ce ton léger et touchant qui fait le charme de l'œuvre de Catherine Meurisse. Bien qu'ayant adoré ces précédentes publications je crois que « les Grands Espaces » est ma préférée. Tous ses dessins de légumes, de jardins, de fleurs et de forêts sont magnifiques, il y a tellement de douceur dans ses traits pour en faire l'album amusant et réconfortant de l'hiver !

19,99 €

Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
Notes sur lascaux

Adrien

Une très ancienne émotion Et si les peintures d'Altamira, de Lascaux, de Chauvet n'avaient été que des essais, des brouillons, en vue d'œuvres exposées en pleine lumière, mais qui du fait de leur exposition même demeureront à jamais perdues et inconnues? Et s'il y avait un lien secret entre une découverte et son époque? Ainsi, les peintures des grottes ornées, découvertes ou plutôt reconnues comme telles à la fin du XIXème et dont les images devaient danser et vivre à la lueur des torches des femmes et des hommes qui les ont conçues il y a des dizaines de milliers d'années, n'ont-elles pas un lien mystérieux avec le cinéma qui, lui aussi, à l'aide de lumière, fait vivre des images dans des salles obscures? Dans ses belles « Notes sur Lascaux », constituées de brèves et songeuses considérations, Maël Renouard suggère de telles interrogations et rappelle combien les peintures des grottes ornées interpellent, non seulement par leur beauté et l'énigme de leur provenance, mais aussi dans la manière dont elles ont été découvertes et interprétées, dans ce qu'elles disent aussi de notre rapport aux œuvres et aux images.

5,00 €

Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
Les travaux d'hercule

Françoise

Avant les « grandes » œuvres de Doré De Gustave Doré, illustrateur, graveur, bédéiste, nous pouvons citer immédiatement ses illustrations pour les « Contes de Perrault », pour les textes de Victor Hugo, et nombre de grands textes du patrimoine écrit européen : la Divine Comédie, le Baron de Münchhausen, Don Quichotte ou même les poèmes de Milton, et tant d'autres encore ... Mais si le livre qui nous est proposé ici par les novatrices Editions 2024 nous surprend un peu, c'est d'abord qu'il est est moins connu que les « grandes » œuvres de Doré. Mais aussi parce que, si on reconnait le trait souple, à la plume et à l'encre lithographique, on s'étonne de sa légèreté : c'est un travail que Doré a réalisé alors qu'il n'avait que 15 ans, en 1847. Cette suite de 46 planches dessinées et lithographiées parodie les aventures d'Hercule, avec un maximum de trois cases par page et des légendes brèves qui font allusion au comique parodique des dessins. Doré a dit avoir été influencé par Rodolphe Töpffer pour la confection de ces dessins, considérés comme la source de la bande dessinée moderne.

26,00 €

Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
Free to run

Anna-Livia

« Courir pour être libre » Si aujourd'hui courir est un phénomène de mode accentué par la société de consommation et autres réseaux sociaux, où l'on se bat à coup de photos millimétrées pour qui aura la prétendument meilleure silhouette, sourire, chaussures, gourde, barres énergétiques, et j'en passe... il fut un temps où courir était considéré comme marginal, réservé à la gente masculine, où l'on devait montrer patte blanche pour participer à un marathon. Pierre Morath nous embarque dans l'histoire romanesque de la course à pied, où les coureurs sont tantôt vus comme des héros tantôt comme des fous dangereux,, qu'importe, ces derniers ont toujours définit la discipline comme un moyen de s'évader et d'être libre.

35,00 €

Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
Bezimena

Céline

Du mythe à la réalité Après « Fatherland », un roman graphique retraçant l'histoire déchirante de sa famille au Canada et en Yougoslavie, Nina Bunjevac nous revient avec un récit choc entre mythe et cruelle réalité. L'autrice nous invite à nous glisser dans la peau du grand méchant loup, aujourd'hui celle de Benny, un homme tout ce qu'il y a de plus banal mais à l'appétit sexuel dérangeant... Les dessins de Nina Bunjevac sont incroyables, le mot est faible, les noirs profonds presque vertigineux se marient à la perfection avec le précis de ses points et quadrillés.  Alternant une page de texte avec une page de dessin elle nous projette dans le psychisme du délinquant sexuel.  Un coup de cœur incontournable dont la lecture ne laisse pas indemne  et qui nous rappelle que les monstres ne nous attendent pas toujours tapies au coin d'une ruelle sombre mais vivent bel et bien parmi nous dans leurs plus beaux apparats.

29,00 €

Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
Les riches heures de jacominus gainsborough

Laurence

Récit d'une vie de lapin Rebecca Dautremer renouvelle son style, ses couleurs, et c'est une réussite ! Comment ne pas s'attacher à ce petit lapin plein d'espoir et d'amour ? Un album d'une finesse et d'une justesse remarquable, qui retrace une vie ordinaire mais tellement riche ! A lire à partir de 8 ans.

19,50 €

Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h