Sélectionnez un rayon

Sélectionnez un libraire

Amaury

Amaury

Depuis les aspérités de ma grotte, dissimulé parmi les rochers, j'observe.
Au gré du flux et reflux des événements, cette marée indomptable, je m'adapte. Souvent ballotté comme une feuille, je m'agrippe à ce que je trouve : papiers, coquillages, doigts, épuisettes.

Utilisant mes muscles de temps à autres, je jette un regard sur le dehors et le dedans. Ainsi, mes pédoncules oculaires captent des images que je ne comprends pas toujours.

Parfois, je jette mon dévolu sur une proie organique. Parfois pas. Cela dépend de mon appétit et de ce que je souhaite avoir entre les pinces.


Tout comme le chimpanzé à qui l'on apprend la langue des signes, je suis un crabe recherchant le savoir.

Bière & alchimie

Amaury

la science occulte des premiers âges Bière et alchimie. Ces deux termes accolés, de prime abord antinomiques, revêtent un sens nouveau à la lecture de cet essai de Bertrand Hell. Science occulte remontant aux premières heures de l'humanité, le brassage n'est pas seulement une affaire de céréales et d'alcool mais un art magnifiant ce que la nature peut offrir aux humains. L'auteur ne dresse pas ici une histoire de l'alcool ou de l'ivresse mais se focalise sur la dimension ethnologique de la bière. Consommée depuis des millénaires dans le monde entier, cette boisson a subi de nombreuses transformations au fil du temps et des interactions humaines. À titre d'exemple, dans le contexte de la propagation du christianisme et de l'installation de nouvelles normes liturgiques, la bière perd peu à peu son caractère divin au profit du vin. De la même manière, il est intéressant d'étudier quelles réactions politiques provoque l'introduction du houblon en Europe et ses répercussions sur les brassins et les propriétés intrinsèques de ces nouvelles bières. Le folklore des régions brassicoles (dans cet ouvrage, principalement l'Alsace, la Belgique, l'Allemagne et autres contrées du Nord de l'Europe) trahit l'importance de la bière dans les traditions populaires. Ce sont ainsi les chants, les expressions, les croyances populaires qui nous aident à en prendre conscience. Enfin, cet ouvrage richement documenté et d'une très grande précision détaille la dimension symbolique de la bière par sa composition : la céréale pousse dans la terre, l'air transporte les levures nécessaires à sa fermentation, l'eau apporte l'indispensable élément liquide et le feu se charge de transformer tout cela en breuvage sacré. Cette fusion des éléments primaires fait de la bière une parfaite allégorie de l'alchimie. Il était de coutume de trouver, dès le XIVe siècle, une étoile à six branche à l'entrée des tavernes ou suspendue au-dessus des cuves de fermentations. Ce n'est qu'au XVIIIe siècle que l'art brassicole perd son caractère mystique.

16,00 €

Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
La fin du monde et le dernier dieu ; un nouvel horizon pour l'homme

Amaury

La finitude de l'être humain « Savoir que le monde est fini n'est pas une simple information, mais une réalité bouleversante à laquelle notre corps et notre esprit réagissent déjà violemment, et probablement le plus grand défi que l'humanité devra affronter au cours des prochains siècles ». Pierre-Henri d'Argenson, haut fonctionnaire diplômé de l'ENA, détaille dans ce court essai les raisons pour lesquelles, selon lui, le seul avenir de l'Homme réside dans une hypothétique conquête spatiale. Le postulat de départ est le suivant : le Terrien, plongé dans un ennui morbide depuis des siècles, tourne en rond sur sa planète bleue sans parvenir à trouver un exutoire capable de l'extirper de cet état (l'image d'une prison à ciel ouvert revenant assez régulièrement dans cette œuvre). La finitude de l'être humain est ainsi abordée sous différents aspects : biologiques, spirituels, philosophiques ou politiques. Ainsi, n'ayant plus de terres émergées à découvrir depuis le XVIIIe siècle, l'Homme a cherché à établir, par des évolutions sociétales, l'illusion d'un monde dans lequel il ne pourrait que s'épanouir. Citant à plusieurs reprises Jean-Claude Michéa, le libéralisme est ainsi décrit par l'auteur comme un modèle économique détraquant la nature humaine et menant celui-ci à sa perte. Deux choix s'offrent alors à lui : renverser l'ordre établi pour changer de destinée ou mettre le cap sur l'espace et vers de nouveaux horizons. Le livre se clôt alors sur une réflexion intéressante : que faire de nos dieux, une fois foulé le sol extraterrestre ?

18,00 €

Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h