In memoriam : 1933

In memoriam : 1933

Charles Reznikoff

Editeur : Heros Limite

Date de parution : 12/09/2016

EAN : 9782940517404 Nombre de pages : 96 pages

Langue d'origine : Anglais (Etats-Unis)

Traducteur : Silberstein, Jil

12,00 €

Livraison sous 48h
Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h

Biographie

Charles Reznikoff (Brooklyn 1894 - New York 1976) est une figure majeure de
l'Objectivisme poétique, aux côtés de Louis Zukofsky, George Oppen et Carl
Rakosi. Ces poètes, réunis très informellement dans les années trente autour de
préoccupations communes, prônèrent une poésie non lyrique, en prise directe avec
le réel - en l'occurrence la mégapole américaine -, rétive à la métaphore.
« La poésie présente l'objet afin de susciter la sensation. Elle doit être très précise
sur l'objet et réticente sur l'émotion. » L'injonction, revendiquée par Reznikoff,
pourrait servir de définition à l'Objectivisme poétique, dont le point de départ
serait le conseil, la formule de William Carlos Williams : « No ideas, but in things »
(pas d'idées, sinon dans/par les choses)
Reznikoff précisait : « Je suppose qu'on peut qualifier du terme objectiviste un
écrivain qui n'écrit pas directement sur ses sentiments, mais sur ce qu'il voit et ce
qu'il entend, qui se restreint presque au témoignage devant une cour d'assise, qui
exprime ses sentiments indirectement par le choix de son sujet, et, s'il écrit en vers,
par sa musique. » Et cela, comment ? « Nommer, nommer, toujours nommer. »
Né dans le quartier juif de Brownsville, de parents russes ayant récemment fui les
pogroms consécutifs à l'assassinat du tsar Alexandre II, avocat de formation n'ayant
quasiment pas exercé, Reznikoff n'a presque jamais quitté New York. Il arpentera
cette ville quotidiennement toute sa vie : il était capable de marcher sur une centaine
de blocs et les anecdotes sur ses rencontres, ses mésaventures et ses amitiés sur le
trottoir new-yorkais sont innombrables. Il gagnera sa vie dans toute une série d'occupations
subalternes, dont quelques années en qualité de factotum d'un ami producteur
à Hollywood (son unique infidélité à New-York), vendeur dans le commerce
de chapeaux de ses parents, ainsi que rédacteur de l'encyclopédie légiste
Corpus Jury pour laquelle il compile des résumés de jurisprudence.

Résumé

Figure majeure de l'objectivisme américain, ce courant littéraire visant à susciter la sensation par l'entremise des seuls faits vus et entendus, Charles Reznikoff (1894-1976) n'aura presque jamais quitté New York où il est né.
Toutefois, parce que fils d'immigrants juifs ayant fui la Russie, la misère de ses shtetls et la fureur de ses pogromes, c'est dans une atmosphère marquée par la fidélité à la foi des ancêtres - mais également par la mémoire d'une judéophobie hissée au rang de valeur nationale -, que son enfance baigna. Aussi, si ses premiers poèmes s'appliquent à saisir dérives et misères endurées par la marée des anonymes au sein d'une mégapole censée incarner le Grand rêve des nouveaux-venus, la montée en puissance du national-socialisme allemand ne pouvait manquer d'alarmer le poète. Redoutant pour son peuple les pires malheurs, il entreprend la rédaction d'In Memoriam : 1933.
Ce dont il est ici question ? D'un cycle de sept poèmes de style récitatif, essentiellement déclamatoire, s'appliquant à retracer, en autant de stations, les successifs désastres auxquels les Juifs furent confrontés au cours de leur longue histoire. Soit la chute de Samarie (an 722 avant l'ère commune), l'exil à Babylone (539 AEC), le synode de Jamnia succédant à la destruction du Second Temple de Jérusalem (an 70), les persécutions endurées à l'occasion de la première croisade (1096), l'expulsion des Juifs d'Espagne (1492), les massacres perpétrés par les cosaques vers l'an 1700 et enfin la fureur des pogromes en Russie autour de 1905.
Loin pourtant de se cantonner à quelque martyrologie, Charles Reznikoff, revisite pour nous, au sein même de la terreur semée par autant de déchaînements haineux, la somme des voix acharnées à extraire du malheur les raisons de ne jamais désespérer.
D'où le fait qu'au total In memoriam : 1933, qui emprunte aussi bien aux prophètes de l'ancien Testament qu'à l'historien, talmudiste et kabbaliste ruthène du dix-septième siècle Nathan Nata Hannover - l'auteur du Fond le l'abime -, se laisse également lire comme un étourdissant et inspirant traité consacré au bon usage du désastre.

Du même auteur

La Jérusalem d'or

La Jérusalem d'or

Charles Reznikoff

Date de parution : 2018

Editeur : Unes EAN : 9782877041959

15,00 €

Livraison sous 48h
Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Inscriptions ; ici et là

Inscriptions ; ici et l...

Charles Reznikoff

Date de parution : 2018

Editeur : Nous EAN : 9782370840547

18,00 €

Livraison sous 3 à 8 jours
Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 3 à 8 jours
Holocauste

Holocauste

Charles Reznikoff

Date de parution : 2017

Editeur : Unes EAN : 9782877041782

20,00 €

Livraison sous 48h
Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h