Ruines ; représentations dans l'art de la Renaissance à nos jours

Ruines ; représentations dans l'art de la Renaissance à nos jours

Michel Makarius

Editeur : Flammarion

Collection : Champs Art

Date de parution : 17/09/2011

EAN : 9782081244603 Nombre de pages : 311 pages

12,00 €

Livraison sous 7 à 15 jours
Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 7 à 15 jours

Biographie

Michel Makarius (1948-2009) a été maître de conférences à l'université Paris I
(Panthéon Sorbonne), où il enseignait l'esthétique et l'histoire de l'art. Il est l'auteur
de plusieurs ouvrages (Chagall, Hazan, 1984 et Vuillard, Hazan, 1989), ainsi que de
nombreux articles d'esthétique et de critique d'art publiés dans des revues telles que
Traverses, Les Cahiers du MNAM et la Revue de Philosophie.

Résumé

Témoins de l'Histoire, les ruines conjuguent savoir et imaginaire.
Leur pouvoir d'évocation n'a cessé de fasciner artistes et écrivains, même si leur regard s'est modifié au cours des siècles. Depuis la Renaissance jusqu'à l'époque contemporaine, chaque époque a projeté sur les ruines sa vision du temps, de la grandeur et de la décadence, de la nature et de la destinée humaine. Puisant dans tous les domaines de la création occidentale (peinture, littérature, architecture, art des jardins, etc.), Le Livre des ruines décrypte les significations symboliques, philosophiques et culturelles de leurs représentations artistiques, sans oublier le débat théorique sur leur conservation et leur restauration.
Figure du fragment et allégorie de la temporalité, la ruine est aussi un objet conceptuel ; Le Livre des ruines montre sa place singulière dans la sensibilité européenne. Une série d'oeuvres analysées en détail permet de suivre l'évolution d'un thème iconographique aux implications multiples. Par l'importance de son iconographie (gravures, peintures, photographies) et la richesse de ses références (littéraires, philosophiques, artistiques), Le Livre des ruines s'adresse à un lectorat cultivé mais non spécialisé.
Il propose une synthèse inédite sur un sujet qui n'a jusqu'à présent jamais fait l'objet d'une étude globale.