Sélectionnez un rayon

Sélectionnez un libraire

Un monde en toc

Nicolas

Le tour du monde en 80 « malls » Ce livre est le récit d'une expérience de soi et d'une expérimentation du monde. Rinny Gremaud est une journaliste suisse, qui est partie faire le tour du monde en cinq étapes (un peu moins d'un mois) à la découverte de ces méga-centres commerciaux que l'on appelle « malls » En France nous avons du mal à imaginer l'ampleur de ces centres parce qu'ils ne correspondent pas à nos super ou hypermarchés. Imaginez des centres tels que nous les connaissons dans lesquels se trouve en plus des parcs d'attractions, des aquariums, des piscines à vagues, des hôtels, des salles de concert, des cinémas... Bref tout ce que l'on trouve dans nos centre ville et bien plus encore. Pour Gremaud, ces « malls » participent de l'enlaidissement du monde et ce qu'elle va découvrir au cours de son voyage c'est qu'en plus ils véhiculent une image standardisée et acculturée du monde centrée autour de marques qui sont présentées de manière identique que nous soyons au Canada, à Kuala Lumpur ou à Dubaï. C'est aussi pourquoi ce livre se présente aussi comme un exercice de résistance à l'absurde. Rinny Gremaud s'éprouve et se fatigue. À passer d'un lieu à l'autre qui tous finissent par se ressembler, les décalages horaires et les climats se font de plus en plus oppressants. Ses rythmes biologiques se désarticules peu à peu pour finir par briser son corps et endormir sa volonté. De ce « Monde en toc », elle montre combien il est devenu un tourisme an-historique, stéréotypé et a-géographique. Elle résume cela par cette phrase sans appel : « un tourisme conçu comme un bouquet de chaînes de TV » « Un monde en toc » est tout simplement un récit effarant, un tour du monde de la globalisation qui revêt les atours d'un cauchemar.

17,00 €

Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
Vil et miserable

Céline

Corrosif et original Intellectuels avides de blagues graveleuses en québécois, ce livre est pour vous. Composée de petites saynètes parfois absurdes, parfois gênantes, Samuel Cantin nous livre une bande dessinée entre malaise et hilarité. C’est avec Lucien Vil, libraire et démon, que nous partagerons angoisse, faux-pas et fous rires. Le ton est parfait mais je vous préviens, il est fort probable que votre âme soit souillée à jamais après cette lecture délicieusement malsaine.

18,00 €

Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 3 à 8 jours
Livraison sous 3 à 8 jours
Croire à l'incroyable ; un sociologue à la cour nationale du droit d'asile

Suzanne

Exil – Asile De façon concise, Smaïn Laacher ne se contente pas de donner la parole aux réfugiés, il pose ici la question de la possibilité de leur récit face aux contraintes juridictionnelles françaises. Son livre trouve là sa précision et son poids parmi le nombre de publications augmentant, à juste titre, ces derniers mois, sur le sujet. A La Cour nationale du droit d'asile (CNDA), plus importante juridiction française en nombre d'affaires traitées, les histoires se ressemblent parfois avec un soupçon de pré-fabriqué qui ne doit pas tromper le juge. Le mensonge, le faux sont autant de vérités que le silence qui en dit beaucoup sur la difficulté de traduire les diverses violences qui ne laissent pas le choix, précipitent hors de chez eux ceux qui n'ont plus de chez soi. Le vrai mal du pays, cette « douleur capitale », rappelle l'auteur après Thomas Mann, se mesure difficilement sous l'ornière d'une juridiction nécessairement codifiée. La CNDA et les juges assesseurs qui y officient (dont notre auteur) traitent alors avec l'incommensurable au moment où l'on croit encore, en certains endroits et au cours de quelques discussions actuelles, que nos instances législatives pourront imposer au monde sa mesure.

18,00 €

Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
Le temps gelé

Nicolas

Invitation au voyage Tarkovski dessine un belle et bien étrange communauté. Au travers de ses quelques récits, c'est toute l'âme russe et les paysages extraordinaires de la taïga qui sont révélés au lecteur. Tarkovski dépeint des tranches de vie, il nous montre le mode d'existence de chasseurs-trappeurs dans un petit village au bord du fleuve Ienissei, mais ce qu'il évoque avant tout c'est une très chaleureuse humanité. Ce que l'on retient de cette vie âpre et dure dans cette Sibérie aux paysages écrasants, c'est l'aventure humaine, la communauté qui lie ces êtres. « Le temps gelé » est tout du long porté par une écriture poétique qui émane des lieux qui sont décris. C'est un livre à lire comme une découverte et une invitation au voyage.

17,00 €

Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
L'été de katya

Kim

Trevanian aux mille visages Trevanian est un auteur résolument surprenant. Entre « L'Eté de Katya » et son roman culte « Shibumi », il y a presque un grand écart, Trevanian sait manifestement jongler d'un genre à un autre avec à chaque fois autant de talent. L'homme légendaire (si vous ne connaissez pas l'histoire abracadabrante qui se cache derrière l'auteur, cherchez-la, elle est aussi dingue que sa littérature!) sans visage semble en fait en avoir plusieurs. Quand l'une de ses éditrices françaises m'a annoncé la sortie de « L'Eté de Katya » en me disant qu'il s'agissait presque d'un hommage au romantisme allemand, j'étais un poil perplexe. Après lecture j'admets que non seulement elle avait raison mais en plus c'est ce qui confère le caractère envoûtant au texte. Trevanian livre une intrigue beaucoup plus classique que dans ses œuvres précédentes, la langue est belle et plus contenue, comme s'il s'agissait là d'une œuvre de maturité tendant à une sobriété parfaitement maîtrisée. Il manie l'étrangeté de main de maître et sème le trouble avec brio dans la famille Tréville, proche des romans d'angoisse de Shirley Jackson.

20,50 €

Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h
Douces déroutes

Nicolas

Dans la chaleur de Port au Prince Yannick Lahens le dit : sa vision du monde est pessimiste mais active. En particulier quand il s'agit d'Haïti, son île. Douces déroutes est LE roman de Port au Prince aujourd'hui. Une ville dévorante mais qui impulse une incroyable énergie. Une cité schizophrène dans laquelle se joue tous les possibles. Une ville du « chaos-monde » comme aurait dit Edouard Glissant. La belle idée du roman c'est de nous faire comprendre le chaos de cette île, ce qui en fait sa beauté et sa force au travers d'un groupe de personnages que l'on va suivre tout au long d'une semaine. Le commun dénominateur de ce groupe c'est Brune, une jeune chanteuse à la voix magnifique autour de qui s'agrègent quelques belles figures romanesques : Cyprien, son petit ami, un jeune avocat très ambitieux, Ezéchiel, qui a l'âme d'un poète et la fougue d'un révolutionnaire, ou encore Francis, un jeune journaliste français à la découverte de l'île.

19,00 €

Ajouter à la liste Achat rapide Ajouter au panier, livraison sous 48h
Livraison sous 48h