La raison ou les dieux

La raison ou les dieux

Pierre Bouretz

Editeur : Gallimard

Collection : Nrf Essais

Date de parution : 11/02/2021

EAN : 9782070179800

30,00 €

Expédition sous 48 heures
Achat rapide Ajouter au panier, Expédition sous 48 heures

Résumé

Dans son précédent ouvrage, Lumières du Moyen Âge (2015), Pierre Bouretz rouvrait à nouveaux frais un dossier capital pour l'histoire occidentale : les relations entre philosophie et théologie.
La raison ou les dieux s'ancre dans l'Antiquité tardive « néoplatonicienne », souvent décrite à grands traits comme celle d'un retour à Platon, d'une « divinisation » de celui-ci et d'un tournant « théologique » du rationalisme grec. Est-ce à dire que ce moment fut celui d'un choix entre la raison et les dieux ?
Platon déjà voyait chez les Barbares des formes de sagesses supérieures à celle des Grecs. Plutarque pouvait sans embarras servir Apollon dans son temple de Delphes, admirer Isis et cultiver le platonisme. Jusqu'à la fin de l'Antiquité, les plus grandes figures de la philosophie se nourrirent de théologies allogènes. Mais le rapport de ces philosophes à leurs dieux nous demeure mystérieux. Plus mystérieuse encore, une affaire inaugurée dans la génération des successeurs de Plotin par Porphyre et Jamblique, sous couvert d'une fiction égyptienne et autour d'un mot neuf : celui de « théurgie ». Fallait-il compléter la vie théorétique par un rapport actif avec les dieux ? Était-il question de les soumettre au bon vouloir des hommes ? Des pratiques étranges et venues d'ailleurs étaient-elles autre chose qu'une forme de la magie depuis toujours condamnée par les philosophes ?
Pierre Bouretz construit une vaste enquête au travers de laquelle on découvre Plotin combattant les gnostiques, Porphyre ferraillant contre les chrétiens, les derniers philosophes platoniciens en quête de vestiges des dieux anciens. Il remonte à l'origine de leur admiration pour les « sagesses barbares », décrit l'entrée dans l'imaginaire des Grecs de Mages disciples de Zoroastre, de théurges chaldéens et d'Hermès Trismégiste, interroge leurs visions concurrentes de la « voie qui mène au bonheur ». Il montre enfin qu'après une éclipse d'un millénaire environ, cette histoire se rejouerait dans des conditions nouvelles à la Renaissance.

Le point de vue de Adrien

Lumières de l’Antiquité tardive

Dans cet ouvrage admirable de finesse et d’érudition, Pierre Bouretz semble poursuivre son examen du rapport entre philosophie et théologie, ainsi qu’une certaine quête des lumières. Mais ce n’est plus dans les prétendues ténèbres du Moyen-Âge, à travers l’étude de penseurs tentant d’articuler la philosophie aristotélicienne et les préceptes de leur foi monothéiste tels Maïmonide, Farabi, Avicennes ou Averroès, comme dans son précédent ouvrage, « Lumières du Moyen-Âge ». L’époque ici envisagée est l’Antiquité tardive et les acteurs en sont les derniers philosophes païens, qu’on appelle les néoplatoniciens, particulièrement Porphyre et Jamblique. Et notre regard en est transformé. Non, l’Antiquité tardive n’est pas une période du déclin fatal de la rationalité et, même, d’une certaine façon, de l’hellénisme et, par conséquent, ces penseurs n’ont pas abandonné la raison au profit d’un mysticisme, non plus qu’ils n’ont pas renoncé aux dieux grecs au profit de dieux orientaux ou exotiques. Par l’examen et la remise en perspective et en contexte d’un débat épineux entre Porphyre et Jamblique sur la théurgie, une pratique qui au moyen de gestes et de rites vise à entrer en contact avec les esprits ou les dieux ou bien à agir sur eux, Pierre Bouretz laisse entendre quelque chose de nettement plus étrange, mais aussi de certainement plus stimulant : ces philosophes ont tenté d’accorder l’exigence de rationalité et la fidélité en leurs multiples dieux et, ce faisant, ils n’ont pas renoncé aux dieux de la Grèce, ils les ont bien au contraire intégrés à une sorte de panthéon plus large, au sein duquel les dieux des contrées auxquels la Grèce et Rome s’étaient ouverts au fil des conquêtes et des temps trouvaient place et sens. Et même si le débat sur la théurgie nous paraît aujourd’hui bien lointain et étranger, malgré sa résurgence à la Renaissance, il n’en demeure pas moins que cette conjonction de la raison et des dieux chez les derniers philosophes païens interroge, de même que leur ouverture à des sagesses barbares, correspondant à l’élargissement de leur monde connu.

> Voir toutes les notes de lecture

Autres éditions de ce titre

Du même auteur

La raison ou les dieux

La raison ou les dieux

Pierre Bouretz

Date de parution : 2021

Editeur : Gallimard EAN : 9782072672002

21,99 €

Télécharger l'eBook sur ePagine
La raison ou les dieux

La raison ou les dieux

Pierre Bouretz

Date de parution : 2021

Editeur : Gallimard EAN : 9782072672019

21,99 €

Télécharger l'eBook sur ePagine
Les Lumières du messianisme

Les Lumières du messianisme...

Pierre Bouretz

Date de parution : 2019

Editeur : Hermann EAN : 9791037000569

15,99 €

Télécharger l'eBook sur ePagine