éphémère

Bernard Chambaz

Editeur : Stock

Collection : Ma Nuit Au Musee

Date de parution : 16/09/2020

EAN : 9782234088290

Nombre de pages : 232

19,00 €

Expédition sous 3 à 8 jours
Achat rapide Ajouter au panier. Expédition sous 3 à 8 jours

Du même auteur

Zoner

Bernard Chambaz

Date de parution : 24/02/2021

Editeur : 24/02/2021 EAN : 9782081517707

19,00 €

Expédition sous 3 à 8 jours
Achat rapide Ajouter au panier. Expédition sous 3 à 8 jours

Une histoire vivante des ouvriers ; de 1900 à nos jours

Bernard Chambaz

Date de parution : 05/11/2020

Editeur : 05/11/2020 EAN : 9782021391244

29,90 €

Expédition sous 3 à 8 jours
Achat rapide Ajouter au panier. Expédition sous 3 à 8 jours

Hourra l'Oural encore

Bernard Chambaz

Date de parution : 27/08/2020

Editeur : 27/08/2020 Collection : Demarches EAN : 9782375020753

19,50 €

Expédition sous 3 à 8 jours
Achat rapide Ajouter au panier. Expédition sous 3 à 8 jours

Résumé

Bernard Chambaz a choisi de passer « sa » nuit dans le musée de Franco Maria Ricci, tout près de Parme. Franco Maria Ricci fut l'âme et la cheville ouvrière de la prestigieuse revue FMR dont Fellini disait qu'elle était « la perle noire » de l'édition. A son musée, qui rassemble ses collections d'oeuvres d'art et dont la première pièce est une Jaguar, il a adjoint un labyrinthe de bambous qui est le plus grand labyrinthe au monde. C'est lui qui veille aujourd'hui, vieilli, sur ce domaine.

 

L'écrivain s'est lancé avec joie dans ce projet, qui lui permettait de replonger aux origines d'une passion italienne increvable. Une joie qui ne l'a pas quitté et qui irrigue ces pages pourtant confrontées à des réalités plutôt rudes. Que ce soient les tableaux d'Antonio Ligabue qui le bouleversent par un autoportrait et un tigre où se révèlent sa folie et son innocence ; les « memento mori », ces vanités qui nous rappellent « Souviens-toi que tu vas mourir », même si elles font la paire avec les Carpe diem.

 

Au cours de cette nuit, Bernard Chambaz croise de nombreuses vies qui tissent son récit. Celle de Franco Maria Ricci, jeune puis vieillissant, qui suscite une tendresse timide. Celle des écrivains qui lui ont donné des textes, comme Borgès ou Giono et Zavattini. Celle de Donizetti dont on avait volé la calotte crânienne lors de son autopsie. Celle de Clelia Marchi, une pay¬sanne de soixante-douze ans qui écrivit à l'encre sur le drap nuptial l'histoire, ou celle du bottier Ferragamo qui commença comme petit cordonnier. Celle d'une femme du XVIème siècle dont le regard est si contemporain.