Marin mon coeur

Eugène Savitzkaya

Editeur : Minuit

Collection : Double Minuit

Date de parution : 07/10/2010

EAN : 9782707321275

Nombre de pages : 94

6,10 €

Expédition sous 3 jours
Achat rapide Ajouter au panier. Expédition sous 3 à 8 jours

Du même auteur

Au pays des poules aux oeufs d'or

Eugène Savitzkaya

Date de parution : 06/02/2020

Editeur : 06/02/2020 Collection : Roman Francais Minuit EAN : 9782707346001

17,00 €

Expédition sous 3 à 8 jours
Achat rapide Ajouter au panier. Expédition sous 3 à 8 jours

Les couleurs de boucherie

Eugène Savitzkaya

Date de parution : 02/10/2019

Editeur : 02/10/2019 Collection : Poesie Flammarion EAN : 9782081461536

18,00 €

Expédition sous 3 à 8 jours
Achat rapide Ajouter au panier. Expédition sous 3 à 8 jours

ôde au paillasson

Eugène Savitzkaya

Date de parution : 05/04/2019

Editeur : 05/04/2019 EAN : 9782954369686

14,00 €

Expédition sous 3 à 8 jours
Achat rapide Ajouter au panier. Expédition sous 3 à 8 jours

Résumé

Dans ce livre, tout se passe pour la première fois. Marin découvre le monde et le monde découvre Marin. Marin ou une partie de Marin peut se dissoudre dans l'eau et s'élever dans l'air. Marin est hypnotisé par un chat. Marin oblige la mer à s'aplatir. Marin mange du poisson et Marin mange de la terre. Le riz fait rire Marin. Marin ou une partie de Marin s'enfuit en carrousel. Qui est Marin et de quoi est-il fait ? À ces deux questions, il n'existe qu'une réponse. Mais l'auteur préfère donner sa langue au crapaud-buffle. Marin mon coeur est tout entier dédié à Marin, le fils aîné d'Eugène Savitzkaya. Avec la tendresse d'un entomologiste, l'écrivain observe la capture de son éléphanteau dans les rêts du monde. Nain parmi les géants, innocent qui ne hait personne et que personne ne hait, Marin reconstitue peu à peu son corps, apprivoise l'espace et le réorganise à sa mesure. Antoine de Gaudemar, Libération Il faut entrer dans ce livre avec le coeur frais et l'haleine pure, puis se laisser aller au rythme du doux babillage qui berce comme si Marin racontait lui-même, parce que le narrateur a donné à l'écrivain le sens d'une langue qui se mâche autant qu'elle se lit. On s'y frotte, parfois elle râpe un peu sur la joue, souvent elle caresse le front, toujours elle va son chemin sans rien demander à personne qu'un peu de temps pour écouter encore ce qui va venir ensuite. Marin mon coeur est une bouffée de vie qui donne du souffle au lecteur patient et attentif. Pierre Maury, Le Soir