De la marge au centre ; théorie feministe

De la marge au centre ; théorie feministe

Bell Hooks

Editeur : Cambourakis

Date de parution : 02/08/2021

EAN : 9782366242485

Langue d'origine : Anglais (Etats-Unis)

Traducteur : Noomi B., Grusig

22,50 €

Expédition sous 48 heures
Achat rapide Ajouter au panier, Expédition sous 48 heures

Résumé

Avec De la marge au centre, son deuxième essai paru aux États-Unis en 1984, bell hooks poursuit la réflexion initiée dans Ne suis-je pas une femme? Étudiant les succès et les manquements des mouvements féministes qui ont traversé le XXe siècle, elle constate l'échec de la création d'un féminisme de masse qui s'adresserait à toutes. Elle s'attache ainsi, dans un style toujours accessible, à bouleverser les représentations habituelles de la pensée féministe majoritaire en plaçant au centre de sa réflexion les femmes noires et/ou des milieux populaires, insistant sur le besoin profond d'une approche révolutionnaire de ces questionnements.
Cet ouvrage percutant a imposé bell hooks comme l'une des voix les plus influentes et stimulantes de la scène féministe.

Le point de vue de Céline

Sororité

Bell Hooks n’est pas aussi connue qu’elle devrait l’être, particulièrement en France. Figure emblématique de l’Afro-féminisme aux États-Unis, elle publie différentes théories féministes se basant sur l’intersectionnalité et la convergence des luttes.
Loin du féminisme blanc et petit bourgeois, Bell Hooks met en lumière les questions de racisme, d’orientation sexuelle et de classisme intrinsèquement liés à la domination masculine.
Son livre De la marge au centre est particulièrement intéressant car Bell Hooks tente de redéfinir ce qu’est la sororité. Elle étaye ses propos en s’appuyant à la fois sur des extraits publiés par d’autres essayistes féministes ainsi que sur ses expériences personnelles.
Pour Bell Hooks et bien d’autres, il ne s’agit pas simplement d’affirmer que nous sommes toutes des sœurs et qu’il est impossible d’être en désaccord avec l’une d’elles. Comme si le fait d’être victimes des mêmes oppressions était notre seul point commun alors que nous pouvons nous rassembler autour de convergences plus fortes et valorisantes.
L’autrice développe l’idée qu’être féministe, ce n’est pas uniquement combattre pour l’égalité sociale avec les hommes (irréalisable temps qu’il existera des dominations, quelles qu’elles soient) mais bien lutter contre l’oppression sexiste sous toutes ses formes.
Pour exemple, Bell Hooks explique que, bien que les premiers mouvements féministes visibles aux États-Unis aient été portés par des femmes blanches issues de classe moyenne ou supérieure, il ne faut jamais oublier qu’une femme blanche possède des moyens d’oppressions racistes au même titre qu’un homme noir pourra exercer sa domination sur une femme. Tandis que pour les femmes dites « racisées » le patriarcat ne prévoit aucun moyen de domination ou d’émancipation, elles sont donc en proie à toutes les formes d’oppressions (la classe s’y ajoutant souvent).
L’auteure aborde aussi la question du radicalisme et en quoi il est essentiel  dans la lutte féministe car le but est bien révolutionnaire et non simplement réformiste. On verra d’ailleurs que certaines réformes qui avaient pour but  l’émancipation des femmes finissent par servir le capitalisme et par conséquent desservir la cause (l’exemple de la légalisation du divorce qui jeta les femmes sur le marché du travail créant ainsi une main d’œuvre précaire et docile est frappant). Nous préciserons bien sûr que ces réformes ont toujours fait progresser le niveau de vie des opressé.e.s mais sans jamais modifier fondamentalement la société et ses mœurs.
Dans cet ouvrage presque autant d’idées que de pages, de quoi faire trembler les lignes de nos esprits. L’écriture est humble, la lecture douce et agréable, c’est dorénavant l’un.e des auteur.e.s qui ne quittera plus mon chevet ni mon cœur.
Mon exemplaire de De la marge au centre, aujourd’hui marqué, plié, aux paragraphes soulignés et aux numéros de pages entourés sera mon ancre dans le tourbillon d’idées et de concepts auquel le monde actuel nous expose chaque jour  un peu plus violemment. Alors qu’on a attendu trente années la traduction française de son œuvre (en écriture inclusive !), une chose est sûre c’est qu’il n’est jamais trop tard pour lire Bell Hooks.

> Voir toutes les notes de lecture

Du même auteur

Ne suis-je pas une femme ; femmes noires et féminisme

Ne suis-je pas une femme...

Bell Hooks

Date de parution : 2021

Editeur : Cambourakis EAN : 9782366241624

23,00 €

Expédition sous 48 heures
Achat rapide Ajouter au panier, Expédition sous 48 heures
Tout le monde peut être féministe

Tout le monde peut être ...

Bell Hooks

Date de parution : 2020

Editeur : Divergences EAN : 9791097088286

14,00 €

Expédition sous 48 heures
Achat rapide Ajouter au panier, Expédition sous 48 heures
Apprendre à transgresser ; l'éducation comme pratique de la liberté

Apprendre à transgresser...

Bell Hooks

Date de parution : 2020

Editeur : Syllepse EAN : 9782849508688

10,00 €

Télécharger l'eBook sur ePagine